Ensemble, développons la filière lait !

Plus qu’un partenariat, une véritable synergie !

 

  •  La Bretagne, 1ère région d’élevage en Europe et 1ère région agroalimentaire de France mobilise ses entreprises  et leur savoir-faire pour mettre en place dans les pays émergents une filière laitière clef en mains.
  •  Le pays bénéficiaire met en place ou consolide une filière laitière complète et efficace, assurant ainsi à terme son autonomie agroalimentaire et la création d’emplois
  •  Les entreprises bretonnes s’ouvrent collectivement de nouvelles opportunités de marché que seules elles ne pourraient escompter.

 

Un « business model » innovant reposant sur 2 piliers

 

coopération :

appui technique et formation  aux éleveurs, aux entreprises et aux autorités de pays partenaires

entreprises :

identification des besoins de la filière, transmission d’opportunités aux entreprises bretonnes, réponse grappée et coordonnée d’entreprises de la filière, accompagnement des entreprises dans la mise en place de partenariats commerciaux, technologiques et joint-ventures.


Trois fondamentaux structurent notre approche

 

Accord-cadre de coopération

Les partenaires signent un protocole d’accord qui les engage à coopérer pour le développement de la filière laitière locale. Cet accord définit les objectifs du projet commun, les modalités de la maîtrise d’œuvre assurée par Bretagne Commerce International avec ses partenaires étrangers, la durée et le dispositif de financement du projet,

Engagement effectif des professionnels de la filière laitière bretonne

Sous la maîtrise d’œuvre de Bretagne Filières, les acteurs publics et privés de la filière bretonne s’engagent de manière pluriannuelle dans l’accompagnement sur le terrain par des actions d’appui technique et méthodologique. Leur engagement est conforté par l’apport des solutions (équipements, produits, services) proposées par les fournisseurs bretons de la filière à leurs partenaires commerciaux et/ou industriels locaux.

Engagement contractuel réciproque des éleveurs et industriels locaux

En contrepartie du soutien public qui leur est apporté, les éleveurs et producteurs étrangers, maillons essentiels de la chaîne de valeur, s’engagent sur des objectifs d’amélioration de la qualité et de la quantité du lait livré. Cet engagement suppose des investissements significatifs pour les éleveurs. Les industriels doivent donc aussi s’engager à soutenir l’implication de leurs fournisseurs a minima en achetant le lait produit et collecté à un prix convenu et rémunérateur.